Percarbonate de sodium : pour un linge éclatant !

Sommaire

Le percarbonate de sodium, employé comme agent de blanchiment et produit de nettoyage, est une solution idéale et écologique pour venir à bout des taches.

C'est donc un produit d'entretien du linge à utiliser au quotidien, qui peut aussi servir à d'autres tâches ménagères. Petit guide pratique.

Percarbonate de sodium ou percarbonate de soude : fiche d'identité

Le percarbonate de sodium a pour désignation INCI Sodium percarbonate (INCI se prononce "inki"). Ce signe désigne l'International Nomenclature of Cosmetic Ingredients, autrement dit la Nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques.

Les différents noms donnés au percarbonate de sodium sont :

  • perohydrate de carbonate de sodium ;
  • percarbonate de soude ;
  • carbonate de sodium peroxyhydraté ;
  • eau oxygénée solide.

Ce produit est issu d'une réaction entre le peroxyde d'hydrogène et le carbonate de sodium, puis d'une phase de cristallisation permettant d'obtenir cette poudre blanche granuleuse prête à être employée après dissolution dans l'eau.

Le percarbonate de sodium ne contient ni chlore, ni phosphate.

Percarbonate de sodium : dans quels cas l'utiliser ?

L'utilité du percarbonate de sodium n'est plus à démontrer. En effet :

  • Il respecte aussi bien l'éclat du linge blanc que le linge coloré.
  • Il se montre très efficace sur les taches incrustées et persistantes.
  • C'est un agent blanchissant actif.
  • Il améliore l'efficacité des noix de lavage.
  • C'est un excellent antibactérien, qui désodorise parfaitement.
  • Il est économique. Par exemple, 1 kg de percarbonate de soude ne coûte qu'une dizaine d'euros (pour 60 à 100 lessives selon le dosage).

Il peut être utilisé dans de nombreux cas, à savoir :

  • Blanchir du linge grisé ou jauni avec le temps, et ceci grâce à ses propriétés oxydantes.
  • Supprimer les taches organiques telles que les taches de :
    • calcaire, encre, suie ;
    • vin rouge, thé, soda, café ;
    • fruits ;
    • vinaigrette ;
    • chocolat ;
    • jaune d’œuf ;
    • beurre et autres corps gras ;
    • sauce tomate,
    • carotte, betterave, herbe ;
    • boue, urine, sang, transpiration.

Il peut être utilisé pour nettoyer/détacher :

  • Les tissus lavables à l'eau qu'il s'agisse de linge blanc ou de couleur.
  • Les couches lavables.
  • Les bavoirs.
  • Le linge de lit.
  • Le linge de bain.
  • Le linge de cuisine comme les serviettes de table, torchons, nappes, chemins de table, essuie-mains, tapis d'évier, etc.
  • La moquette.
  • Les tapis.
  • Les joints de salle de bain et de toilettes qui portent des traces de moisissures et/ou de calcaire.
  • Les joints de cuisine encrassés par les taches de graisse même incrustées.

Quel dosage pour le percarbonate de sodium ?

Pour supprimer les traces de moisissure ou de graisse sur les joints du carrelage, le dosage idéal est le suivant :

  • 1 volume de percarbonate de sodium ;
  • 10 volumes d'eau tiède.

Pour l'entretien ou le détachage du linge dans une machine à laver d'une contenance de 4 à 5 kg, il convient de bien respecter les conseils suivants :

  • Entretien du linge blanc : 1 cuillère à soupe.
  • Élimination des taches : 2 cuillères à soupe.

La température idéale d'un programme de lavage en machine pour profiter pleinement de l'efficacité du percarbonate de sodium est de 60°C.

Enfin, il est utile aussi de connaître les dosages suivants :

  • Lavage à la main : 1 cuillère à soupe de percarbonate de sodium.
  • Trempage du linge : 1 cuillère à soupe.

Percarbonate de sodium : quelles précautions d'emploi ?

Comme pour tout produit actif, il est vivement conseillé d'observer la prudence lorsque l'on manipule du percarbonate de sodium.

Les précautions suivantes sont nécessaires :

  • respecter les dosages indiqués sur l'emballage ou obtenus auprès de son pharmacien ;
  • porter des gants de protection ;
  • protéger ses yeux avec des lunettes car il peut être à l'origine de graves lésions oculaires ;
  • éviter tout contact du percarbonate de sodium avec la peau du visage et du corps ;
  • tenir éloigné le produit de toute flamme ;
  • ne pas le mélanger à des matières combustibles ;
  • ne pas l'avaler ;
  • ne pas l'utiliser sur certains métaux, car son action est corrosive ;
  • le tenir hors de portée des enfants.

Pour compléter votre information :